Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
avril 2019
Développement économique

Favoriser une agriculture de proximité

En 2014, Roannais Agglomération (40 communes, 100 000 hab.) a acquis une ferme pour y installer un « lieu-test agricole » et favoriser l'approvisionnement en produits locaux.

Catherine PAYEN
Illustration
© Marion Roy
Sur la commune d’Ouches (Loire), au bout d’un chemin de terre, se dresse la ferme des Millets. Si rien ne la distingue de ses voisines, ce n’est pourtant pas une ferme comme les autres : c’est un « lieu-test agricole », autrement dit une pépinière d’entreprises pour agriculteurs. Ce lieu, une première dans la Loire, est né de la volonté de Roannais Agglomération de répondre à une demande croissante en produits locaux. « La réflexion a démarré en 2013 à partir d’un constat simple : le manque de légumes locaux pour notre restauration collective et une demande croissante de consommation locale », explique Marcel Augier, conseiller communautaire délégué à l’agriculture. En 2014, la communauté, soutenue financièrement par la région Auvergne Rhône-Alpes et l’Europe, acquiert 13 ha de la ferme des Millets. L’idée est de la transformer en lieu de production de produits maraîchers biologiques. L’agglomération a réalisé des aménagements (forage, irrigation, installation d’une chambre froide, toitures, serres…). L’investissement global s’élève à près de 600 000 €. En 2016, tout est prêt pour accueillir les premiers candidats. L’association Etamine est créée et elle regroupe Roannais Agglomération, la mairie des Ouches, le lycée agricole de Chervé, des associations de producteurs et d’agriculteurs bio et des consommateurs. 
« L’espace-test agricole permet de développer une activité agricole de manière responsable et autonome en grandeur réelle, sur trois ans et dans un cadre qui limite la prise de risque et laisse le droit à l’erreur », explique Claire Leroy, permanente de l’association. Pour ceux qui se lancent dans l’aventure, il s’agit de confronter leur envie au réel, de juger de leurs compétences à produire, à vendre, à gérer, de vérifier la faisabilité du projet. Les risques financiers sont réduits au minimum grâce à l’accompagnement juridique gratuit, la mise à disposition de moyens fonciers et de matériel, et des formations. 

Maraîchers et éleveurs
À l’issue de cette période, l’agriculteur rentre dans le parcours classique d’installation dans une ferme. Les trois premiers «testeurs » ne sont pas allés au bout de l’expérience. Trois nouveaux «testeurs » sont installés avec des projets de maraîchage et d’élevage de brebis pour la fabrication de fromages. La ferme pratique la vente directe. «La création de ce lieu montre que les collectivités se saisissent des questions agricoles », souligne Marcel Augier. L’idée aujourd’hui est de développer ce concept dans d’autres lieux, par exemple chez des agriculteurs qui mettraient à disposition une partie de leurs terres ou dans le cadre de transmission », précise Claire Leroy. 
Autres actions menées : la collectivité gère 3 ha de vignes «relais » en côte roannaise, qui permettent à de jeunes viticulteurs de produire tout de suite sans être obligés d’attendre les trois ans nécessaires après la plantation. « Nous avons aussi mis en place, en 2016, une filière steaks hachés 100 % roannais en réunissant tous les acteurs, de l’éleveur au distributeur. Nous sommes partis du prix de revient de l’animal pour l’éleveur », raconte Marcel Augier. Au final, même plus chers, ces steaks s’arrachent dans les magasins et les éleveurs ont un revenu décent. Le projet est de fournir la restauration collective avec cette filière, d’autant plus que les gestionnaires doivent remplir les obligations de la loi Egalim du 
30 octobre 2018 (lire ci-contre). « Une manière de répondre au désir de manger mieux », conclut-il.      


Reneta : réseau national des espaces-test agricoles
L’espace test agricole de la ferme des Millets est membre du réseau Reneta (1) qui regroupe 78 espaces de ce type dont 6 en Auvergne Rhône-Alpes. Ce réseau vise à redéployer une agriculture de proximité, créatrice d’emplois, à favoriser l’installation de ­personnes non issues du milieu agricole, à développer le travail coopératif en agriculture. Un objectif en phase avec les obligations fixées par le législateur aux gestionnaires de cantines scolaires, d’EHPAD et d’hôpitaux : en 2022, les repas devront être préparés avec au moins 50 % de produits issus de filières durables et de qualité, dont un minimum de 20 % de produits bio ou d’exploitations en conversion (2). (1) https://reneta.fr/ (2) Lire Maires de France, n° 364, janvier 2019, pp. 36-42.

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).