Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
avril 2019
Europe

Forêt : la stratégie européenne va être revue

Les communes forestières tentent de faire reconnaître une hiérarchie des usages opposée au tout biomasse.

Nathalie STEIWER
Illustration
© Andrei Merkulov/AdobeStock
Bien, mais peut mieux faire : c’est en substance le bilan que la Commission européenne a tiré de sa « stratégie pour la forêt », en décembre dernier. Quatre ans après sa première feuille de route sur l’exploitation forestière en Europe et dans le monde en 2014, l’Europe reconnaît qu’« environ 30 % des mesures ont été mises en œuvre et d’autres ne l’ont été que partiellement ». 
Ce bilan permet donc de remettre la stratégie à plat et, pour les collectivités, de se faire entendre. Les 25 et 26 avril, la Commission organise une conférence internationale sur les forêts à Bruxelles. Les 13 et 14 mai, ce sera au tour du Comité des régions de réunir les représentants des collectivités territoriales et les acteurs du secteur sur ce sujet à Szombathely, en Hongrie. La Fédération européenne des communes forestières (Fecop) a déjà cosigné un appel (1) avec notamment la Confédération européenne des propriétaires de forêts (Copa-Cogeca), principal lobby agricole à Bruxelles. 
Principal message : la stratégie forestière européenne doit assurer davantage de cohérence entre des politiques européennes aux ambitions parfois contradictoires. 

Plus de cohérence
L’un des enjeux, note Dominique de La Rochette, déléguée aux relations extérieures de la Fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR) (2), est de faire reconnaître une «hiérarchie des usages » de la forêt, où l’énergie n’arriverait qu’en bas de l’échelle. Une hiérarchie contradictoire avec les objectifs européens en matière d’énergies renouvelables, la biomasse forestière constituant l’une des principales sources de développement de ces énergies en Europe. Un groupe d’ONG a d’ailleurs déposé, le 4 mars, une action devant la Cour de justice de l’Union européenne pour contester l’inclusion de cette biomasse dans la directive énergies renouvelables. 
La Fecop plaide pour que la gestion «multifonctionnelle » des forêts par les communes soit davantage prise en compte, y compris financièrement. «Il y a environ 20 millions d’ha de forêts communales en Europe, soit 10 % de la surface forestière totale », rappelait Pierre Grandadam, président de la Fecop, vice-président de la Fédération nationale des communes forestières et maire de Plaine (67), devant le Comité européen des régions. Or, «les autorités locales ne comprennent pas toujours les manques de revenus que génèrent » des mesures européennes (zonages Natura 2000 ou les renouvelables). 
Selon la Commission européenne, «les possibilités de financement pour protéger les forêts et renforcer les services écosystémiques ne sont pas pleinement utilisées », qu’il s’agisse des fonds agricoles ou «Life » pour l’environnement. Un manque de visibilité qui prouve encore que la «stratégie forêt » a manqué sa cible.                                          

(1) La Fecof regroupe les associations de cinq États membres : Allemagne, Bulgarie, Espagne, France et République tchèque. www.fecof.eu/fecof/fr/ 
(2) Le Congrès national des communes forestières aura lieu dans les Vosges, à Épinal, les 6 et 7 juin 2019. www.fncofor.fr 

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).