Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
juin 2020
Citoyenneté Santé

Mobiliser les habitants pour lutter contre le covid

Mornant (Rhône, 5 938 habitants). Répondant à l'appel de la mairie, plus de 400 volontaires se sont engagés au sein d'une « réserve civile » pour soutenir les professionnels de santé.

Illustration
© Service communication Mairie de Mornant
La cellule « logistique et sanitaire » en pleine confection de masques.
La lutte contre le covid-19 est une course contre la montre. Conscient de la tournure dramatique qu’a pris cet événement épidémique hors du commun, Renaud Pfeffer, maire de Mornant, lance dès la mi-mars un appel à la mobilisation de ses concitoyens, via mails, vidéo sur Facebook et sms. Message reçu ! Dès le lendemain de la mise en confinement, le 18 mars, la commune constitue une « réserve civile » en faisant appel aux élus, aux associations et à chaque habitant. Environ 250 volontaires répondent dès le début à ce rassemblement des forces vives, chiffre qui ne cessera de croître au point que la réserve dépasse 400 membres fin avril, soit 6 % de la population. Des citoyens désireux d’aider tous ceux qui souffrent. Pas étonnant dans cette commune réputée pour faire preuve d’une solidarité exemplaire (lire ci-contre). 
C’est donc à la mi-mars une véritable machine de guerre qui se met en place avec la formation de 8 puis 12 cellules chapeautées par des professionnels (personnel soignant, pompier, policier…). La cellule « logistique et sanitaire » prend le taureau par les cornes en confectionnant en un temps record quelque 10 000 masques en tissu. Les petites mains font le reste. Pour le grand soulagement de tous : « Chaque Mornantais a pu disposer de deux masques déposés dans leur boîte aux lettres », se félicite Renaud Pfeffer. 

 

1 624 habitants ont été contactés par téléphone par les 152 réservistes de la cellule chargée d’évaluer leurs besoins.

 

Cellules opérationnelles

L’autre cellule-clef gère les appels téléphoniques : « Toutes les personnes de plus de 60 ans sans exception, soit 1 624 habitants, ont été contactés par téléphone par les 152 réservistes de la cellule pour évaluer leurs besoins, leur rappeler les gestes barrière et, le cas échéant, résoudre leurs problèmes d’approvisionnement alimentaire », explique le maire. La cellule « accompagnement social » a contacté les personnes en difficulté sociale. Parmi les autres cellules, on peut citer celle en charge du lien avec les professionnels de santé (recensement des besoins, préparation d’une cellule de crise médicale en cas de pics de malade, urgentiste référent à la disposition des généralistes et des infirmiers de la ville), « maison de retraite et sécurité publique », « économie » (plateforme pour les entreprises)…
La mobilisation des cellules a notamment permis le lancement d’une cagnotte qui a récolté 4 000 e pour l’achat de 42 tablettes informatiques destinées à des pensionnaires de l’EHPAD de la ville et de patients covid hospitalisés à Lyon. Ou bien encore, des dons gracieux d’ordinateurs et de tablettes par des entreprises mornantaises afin de combler la fracture numérique dont souffrent certains habitants. Dans le cadre de la réserve civile, les policiers municipaux ont assuré, hors de leur temps de travail, chaque week-end, des tournées pour voir si aucun attroupement ou comportement inapproprié n’était à déplorer. Par téléphone ou via les réseaux sociaux, le maire suit l’évolution de la situation et donne ses consignes sur le terrain ou à distance.
Les bonnes volontés ne cessent d’affluer : une 13e cellule « dépistage de la population » s’est constituée, début mai, « pour permettre à tous les Mornantais de bénéficier de tests sérologiques que nous avons commandés », explique Renaud Pfeffer. 
La commune compte bien pérenniser cette réserve et la réactiver si, par ­malheur, Mornant était confrontée à d’autres situations de crise, climatique par exemple. Car comme le dit joliment Renaud Pfeffer, « la solidarité et la bienveillance sont un mode de vie et les communes en sont les premiers et derniers maillons ».    

Thierry GUERRAZ

    
 

Solidarité réciproque
Renaud Pfeffer mobilise les bénéficiaires d’aides sociales (revenu de solidarité active, aides aux loyers, chèques solidaires…) de sa commune pour pallier leur isolement social et familial. 
« Notre devise, dit-il, c’est : “ Vous avez besoin de nous mais nous avons aussi besoin de vous. C’est ce que j’appelle de la solidarité réciproque ” ». Ainsi, depuis 2018, environ 50 bénéficiaires assument différents travaux au sein de la commune (désherbage des espaces verts, entretien de bâtiments publics, aide à l’installation de la fête du 14 juillet, visite aux personnes âgées… ), « toujours sous forme de volontariat », insiste le maire de Mornant.
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°380 - Juin 2020
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).