Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
janvier 2021
Aménagement, urbanisme, logement

Il fait du logement social un atout

À Cocumont (Lot-et-Garonne,1 100 hab.), la construction de logements sociaux, pensés pour les personnes âgées, est la première étape d'une reconfiguration du centre-bourg. Par Sophie Le Gall

Illustration
Jean-Luc Armand, maire de Cocumont (Lot-et-Garonne, 1 100 hab.)
Dès sa première élection à Cocumont, en 2008, Jean-Luc Armand a souhaité améliorer le sort des personnes âgées de cette commune viticole de 1 100 habitants, «majoritairement d’anciens agriculteurs, avec des pensions de retraite ridicules, très attachés à leur environnement », précise-t-il. Dans le Lot-et-Garonne, plus de 80 % de la population peut prétendre à un logement social. «Il n’était pas question d’ouvrir chez nous une de ces maisons de retraite franchisées, presque à coup sûr isolées, au fond d’un parc, dont le ticket d’entrée aurait été trop élevé et qui aurait surtout attiré des personnes extérieures à la commune », poursuit l’élu. La piste de l’ouverture d’une résidence autonomie est aussi écartée. «Nous aurions dû la gérer en direct, soit  une charge trop lourde pour notre commune et son petit CCAS », estime-t-il. Pour ses «anciens », le maire veut une solution en centre-bourg, avec la garantie du maintien du lien social. Cocumont envisage alors de construire des logements sociaux adaptés à l’accueil de personnes âgées tout en étant ouverts à tous. Jean-Luc Armand noue un dialogue «fructueux » avec le seul bailleur social qui a bien voulu le suivre dans son projet.
 

La maîtrise foncière a été l’étape la plus difficile du projet. 


 

ACQUÉRIR LE TERRAIN ADÉQUAT

Mais il se voit freiner dans son élan par la difficulté à trouver le bon terrain. «La maîtrise foncière a été l’étape la plus difficile du projet », soupire-t-il. En effet, les tractations avec le propriétaire du terrain idéal, localisé face à la salle des fêtes et à 100 mètres des commerces, ont duré pas moins de… cinq ans ! Ensuite, la chance n’a cessé de tourner dans le bon sens : le bailleur a pu se libérer rapidement pour engager la construction de 10 logements, livrés mi-2019 : 4 ont été attribués à des personnes âgées de la commune, 3 à des foyers qui n’habitaient pas auparavant sur la commune et les 3 restants à des habitants ne rentrant pas dans la tranche d’âge seniors. La commune a cédé le terrain (valeur d’achat 55 000 euros) pour 1 euro symbolique au bailleur et le projet a bénéficié de l’apport de l’État, du département, de la région, de Val de Garonne Agglomération, auxquels se sont ajoutés des emprunts auprès de la Caisse des dépôts, pour une enveloppe totale d’environ 1,2 millions d'euros. Le maire et son équipe entendent capitaliser sur cette réalisation car «désormais nous avons confiance en nous comme en nos partenaires », déclare Jean-Luc Armand qui, d’ailleurs, remarque avec satisfaction qu’aujourd’hui, il est «démarché par des promoteurs immobiliers qui, hier, ne s’intéressaient pas à la commune ». «Nous sommes une commune à petit budget mais avec de grandes idées », s’enthousiasme-t-il, prenant appui sur une hausse récente du nombre d’habitants (+ 200 hab. en dix ans) et la désignation de sa commune comme «pôle relais » par le schéma de cohérence territoriale. Prochaine étape : dégager l’emplacement nécessaire pour aménager une nouvelle place (la place actuelle sert surtout de parking) «qui serait donc un espace de convivialité. Elle serait accolée au bar actuellement fermé que nous ré-ouvrirons avec, en plus, l’aménagement de nouveaux logements sociaux au-dessus du commerce. » Avec une offre de logements sociaux, la sauvegarde de commerces et l’accès à des professionnels de santé, le maire entend défendre la place de sa commune sur la carte locale : « nous sommes à 16 km de Marmande, ce n’est ni trop loin, ni trop proche pour avoir une chance de nous développer. » Ces projets sont à l’horizon 2030. « Il faudra donc que d’ici-là, je sois réélu. Mais gouverner, n’est-ce pas prévoir ? », commente-t-il.

Contact : Mairie de Cocumont. Tél. 05 53 94 51 34. http://cocumont.fr/ 
L'action en bref
L’objectif : proposer des logements sociaux proches des commodités, tout particulièrement aux personnes âgées. Les difficultés : motiver un bailleur social pour construire dans une petite commune ; trouver et acquérir le terrain adéquat en centre-bourg.
Le résultat : 10 logements sociaux ont été inaugurés mi-2019, d’autres sont en projet dans le cadre d’un réaménagement global du centre-bourg.
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°386 - JANVIER 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).