Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Interco et territoires
mars 2019
Ruralité

La Nouvelle-Aquitaine crée un "Cluster de la ruralité"

Présenté le 1er février dernier lors d'une "journée de dialogue" avec les maires, ce nouvel outil soutient les projets des communes de moins de 3 500 habitants.

Florence MASSON
Illustration
© Florence Masson
Favoriser la cohésion sociale et territoriale », tel est l’objectif de la mise en place d’un «Cluster de la ruralité » par la région Nouvelle-Aquitaine, présenté officiellement le 
1er février aux 650 maires venus des 12 départements de la région. Ils avaient répondu à la deuxième invitation d’Alain Rousset depuis 2016 pour une nouvelle journée d’échanges, à l’Isle-d’Espagnac (16). Pour le président de la Nouvelle Aquitaine, «ce dialogue est fait pour progresser et construire ensemble la région ». Au regard de la taille de la Nouvelle-Aquitaine (aussi grande que l’Autriche), son président entend bien développer «une relation plus fluide et plus musclée avec les communes rurales ». En réponse, les maires veulent que soit définie «une meilleure façon de travailler ensemble avec des outils plus opérationnels », comme l’ont souligné de concert deux élus de Gironde, Jean-Luc Lamaison, maire de Nérigean (850 hab.), et Jean-Claude Morin, maire de Coimères (1 034 hab.).
« Le monde rural bouge. Et il faut que la région vous accompagne », a ajouté Alain Rousset en présentant le nouvel «outil » développé depuis  2018 (au départ à titre expérimental) : le «Cluster de la ruralité ». Cette structure d’accompagnement opérationnel des communes rurales de moins de 3 500 habitants a été initiée «dans la souplesse et en mode projet » par Geneviève Barat, vice-présidente de la région en charge de la ruralité et élue de Saint-Germain-Beaupré (23). Ainsi, une commune qui a un projet de développement attractif (par exemple, un café associatif ou une structure d’accueil du public) mais qui ne dispose pas de l’ingénierie nécessaire soumet son projet au cluster pour être accompagnée techniquement et financièrement.

Ingénierie de projets 

La structure partenariale entend d’abord être un lieu pour «fédérer les énergies », apporter l’ingénierie de projet nécessaire et favoriser la mise en œuvre des projets concrets en matière d’accès aux services publics, de santé, de mobilité, afin d’améliorer la cohésion sociale et territoriale. Les actions qui seront soutenues par le cluster devront être innovantes et reproductibles facilement par d’autres communes. De plus, ce cluster a pour mission de réaliser un état des lieux du territoire en matière social, économique, démographique, etc., pour devenir un véritable observatoire et un centre de ressources sur la ruralité, à l’image de ceux existants en matière de politique de la ville. 
Le cluster, qui sera présidé par un maire (en cours de nomination), est doté d’un comité de pilotage composé de représentants de la région, du SGAR, de la Banque des territoires (CDC), de La Poste, etc., de structures privées (dont un bailleur social : Soliha) et associatives ainsi que de représentants du secteur universitaire et des départements. 
Depuis presqu’un an, ce cluster a déjà accompagné une dizaine de communes ayant répondu à l’appel à projets de 2018 sur la thématique de la cohésion sociale et territoriale, reconduit cette année. Les projets structurants sont cofinancés par les communes et le comité de pilotage : des financements de la région (800 000 e ont été alloués au cluster en 2018 et une somme équivalente devrait être reconduite cette année, à laquelle s’ajoute la mobilisation des fonds européens), mais aussi, selon la nature des projets, des apports de La Poste, du SGAR, etc. Par exemple, la commune de Flayat (Creuse, 330 hab.) a pu développer un «tiers-lieu » d’animations, de concert, un espace de co-working et de réunions associatives, avec un accès au numérique, tout en intégrant un point relais de La Poste, que cette dernière a financé. Sur ce projet, la région a octroyé à la commune une aide de 60 000 € au café, notamment pour conserver un emploi pendant deux ans.
• Le site de la région : www.nouvelle-aquitaine.fr (rubrique Toutes les actualités). • Le café de l’Espace à Flayat (23) : [email protected]   

Un service dédié aux communes
Pour accompagner au mieux les communes, le président de la région Nouvelle-Aquitaine a annoncé aux élus la mise en place d’un service d’appui spécifique aux communes avec une ligne téléphonique dédiée et une adresse mail pour répondre «dans les temps les plus courts » aux questions des maires, élus et agents afin de les orienter vers les bons services et interlocuteurs de la région, notamment en matière de financements, de mobilité, de formations, etc. Ce service sera basé à Poitiers en lien avec les antennes de Bordeaux et Limoges. Pour en savoir plus : Tél. 05 49 55 81 60. [email protected]
 
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°366 - Mars 2019
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).