Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Interco et territoires
octobre 2021
Culture Développement économique Environnement Tourisme

Le Canal du Midi crée sa propre marque

Un plan de gestion, destiné à valoriser l'ouvrage, encadrera les actions entreprises par les acteurs concernés par ce cours d'eau, le plus visité d'Europe.

Monique Castro
Illustration
© VNF
Parmi les objectifs du nouveau plan de gestion, figurent notamment la qualité paysagère et la promotion d'un tourisme durable.
Le 8 juillet dernier, le logo de la marque Canal du Midi, avec ses lettres découpées comme des arches, rappelant les ponts de cet ouvrage d’exception, a été dévoilé à la presse et à un parterre d’élus. Pourquoi une marque ? « Pour redonner de la visibilité à certains territoires traversés par le Canal du Midi, qui avaient parfois du mal à s’entendre autour d’un projet », explique Aurélien Turchetto, maire de Villesèquelande (918 hab.), une commune audoise traversée par le cours d’eau et située aux portes de Carcassonne.

Cette marque, doublée d’une charte graphique, va permettre de fédérer les acteurs de différents territoires qui avaient parfois du mal à s’entendre : «Cela nous donnera des objectifs communs. Nous sommes désormais ensemble sur le même chemin », précise-t-il. Une stratégie d’autant plus utile qu’aujourd’hui, insiste celui qui est également vice-président de l’Office de tourisme du Grand ­Carcassonne, «on parle de projets de destinations », c’est-à-dire d’un ensemble de destinations visant à séduire le touriste sur un même territoire.
 

Une gouvernance partenariale

L’inscription du Canal du Midi au patrimoine mondial de l’Unesco en 1996 implique en retour trois obligations : conserver la valeur du bien, la faire partager aux riverains et usagers et, enfin, la transmettre aux générations suivantes. Pour cela, il est nécessaire de définir collectivement l’identité du Canal du Midi et la stratégie de valorisation. 

« Jusqu’ici, nous n’avions pas de plan de gestion fixant les objectifs à atteindre et les actions pour les réaliser. Il vient d’être achevé et a été approuvé en avril 2021 », explique Évelyne Sanchis, cheffe du service patrimoine et environnement à la direction Sud-Ouest de Voies navigables de France (VNF). Ce document a été élaboré par une sorte de «parlement du Canal » qui regroupe, d’un côté, «l’Entente », créée en 2018 avec l’État, VNF, la région Occitanie et quatre départements (Aude, Hérault, Haute-Garonne, Tarn) ; et, de l’autre côté, «le comité de bien » : mis sur pied en 2016, il réunit 250 acteurs du territoire, dont des élus de 89 communes et 16 intercommunalités, ainsi que des acteurs socio-professionnels ; il est présidé par l’État, VNF et la Région Occitanie.

Ce plan de gestion liste treize objectifs prioritaires et trente-trois actions. Les objectifs visent principalement à préserver et à gérer la ressource en eau, l’intégrité de l’ouvrage, le patrimoine, la qualité paysagère et la promotion d’un tourisme durable. Les actions se déclinent en sept pôles : patrimoine (inventorier le patrimoine, pérenniser la navigation, restaurer le petit patrimoine, etc.), paysage (concilier le développement des territoires et la préservation des grands paysages, accompagner les porteurs de projets publics ou privés dans les projets d’aménagement, etc.), eau et changement climatique (anticiper et s’adapter aux impacts du changement climatique, installer des dispositifs de collecte des déchets liquides des bateaux, etc.), économie et vitalité des territoires (finaliser la stratégie portuaire, promouvoir le développement du fret, etc.), rayonnement du bien (mettre en œuvre une stratégie globale d’animation culturelle, etc.), éducation et gouvernance (créer un conseil scientifique pour le canal) et connaissance et valorisation de la documentation (organiser le recueil de la mémoire vivante, etc.). 

La marque institutionnelle Canal du Midi avec son logo et son site (canal-du-midi.com) est la vitrine de ce plan de gestion, véritable démarche de promotion de cet ouvrage, construit au XVIIe siècle. « Nous avons travaillé avec le ministère des Finances qui a une mission d’appui pour la propriété immatérielle de l’État et une grande connaissance des marques », ajoute Évelyne Sanchis. La marque Canal du Midi est la première attribuée à un cours d’eau. 
 

Platanes menacés
Que serait le Canal du Midi sans sa voûte arborée qui fait sa célébrité ? Problème : la maladie du chancre colorée, que l’on ne sait pas soigner, décime les platanes. Pour éradiquer la contagion, des arbres sont abattus préventivement. À ce jour, sur 42 000 platanes, 28 000 ont été abattus, 13 700 replantés. 80 M€ ont été investis par VNF, l’Occitanie, les départements et des mécènes.   

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°395 - NOVEMBRE 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).