Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
juin 2019
Culture

Un chantier d'insertion pour restaurer le patrimoine

Mirebel, commune déléguée de la commune nouvelle de Hauteroche (Jura, 247 hab.), a de grandes ambitions pour relever les ruines de son château du XIIe siècle.

Sophie LE GALL
Illustration
© Jean Pouillard
L'association Patrimoine insertion formera des personnes éloignées de l'emploi à un savoir-faire professionnel adapté à la restauration du château.
Certains n’y voient que des ruines. Marie-Madeleine Perrard, maire de Mirebel, elle, entrevoit dans le site du château situé sur sa commune un «vrai trésor ». «Ces vieilles pierres, ce sont tout d’abord notre histoire locale et collective que nous nous devons de transmettre aux générations futures. C’est aussi un levier d’attractivité pour la commune, qui s’inscrit dans un projet global de développement du territoire. Les habitants et les touristes qui traversent le Jura sont déjà nombreux à venir découvrir le site, en partie visitable, qui offre une vue unique sur le lac de Chalain et ses eaux turquoises. Une fois que le site sera rénové, on peut espérer encore plus de passage et de retombées pour la commune », explique l’élue. 
Construit au XIIe siècle, le château est en partie ruiné au XVe puis détruit par les troupes d’Henry IV, en 1595, qui abattirent la tour restée debout. «Notre petite commune a une carte “patrimoine” à jouer pour affirmer son identité, insiste Marie-Madeleine Perrard. Nous avons une église classée et un tuyé en pierre (pièce de la ferme où l’on faisait fumer la viande) qui intéressent déjà fortement les amateurs de pierres. Inscrit en 2007 au titre des Monuments historiques, le château, rénové, deviendrait la pièce maîtresse de cet inventaire. »
Dans un premier temps, la commune a racheté, en 2002, les ruines du château qui étaient une propriété privée. Entre 2010-2014, elle a pu entamer une première phase de travaux, qui visaient avant tout à la sécurisation des lieux, absolument essentielle dans un objectif d’ouverture à davantage de visiteurs. La commune a bénéficié de l’aide de la DRAC (direction régionale des Affaires culturelles), « ce qui a également déclenché l’aide du conseil régional et du département », se félicite l’élue, pour boucler un budget de 150 000 euros. La commune a reçu le soutien précieux d’une association locale, l’Association historique de Mirebel, qui a « réalisé un énorme travail, souligne Marie-Madeleine Perrard. Ils ont charrié environ 7 tonnes de matériel, ce qu’ont refusé de faire les entreprises en raison des difficultés d’accès du lieu. » Plus récemment, l’association a aménagé un sentier botanique le long de la pente qui mène au château, « une façon de mettre en valeur notre patrimoine naturel ».
Pour la seconde phase des travaux (budget évalué à 100 000 euros), qui commencera cette année, Marie-Madeleine Perrard a longtemps cherché un porteur de projet qui la déchargerait des démarches administratives et des recherches de subventions trop lourdes pour une maire « totalement seule en mairie ». 

Acquérir des compétences

La communauté de communes Bresse Haute Seille a finalement accepté de remplir ce rôle. La commune peut déjà compter sur une subvention de la Fondation du patrimoine (30 000 euros), dans le cadre du dispositif Patrimoine emploi qui vise à promouvoir les vertus inclusives du patrimoine (lire ci-contre). Un chantier d’insertion, géré par l’association Patrimoine Insertion (API) 25, devrait démarrer à la rentrée. « Nous formons des personnes très éloignées de l’emploi à des métiers en tension. Les veilles pierres à restaurer, qu’elles appartiennent au domaine public ou à des propriétaires privés, ne manquent pas dans le département ! Mon association a deux ans de chantier devant elle », précise Rémy Sitz, responsable d’API 25. Pour répondre aux besoins d’un chantier comme celui des ruines de Mirebel, l’association a fait l’acquisition d’un matériel spécifique. «Rien que le montage de l’échafaudage, ramené aux proportions hors normes du site, représente une occasion unique pour les salariés en insertion d’acquérir des compétences », ajoute-t-il. Ce chantier, ouvert aux hommes comme aux femmes et sans autre critère que la motivation, vient élargir l’univers de l’insertion par l’activité économique trop souvent cantonnée à l’entretien des espaces verts.


Patrimoine emploi : 13 projets en 2018
Le programme de la Fondation du patrimoine «Patrimoine emploi » entend promouvoir, depuis 2011, les vertus inclusives du patrimoine, favoriser des formations qualifiantes et soutenir les politiques locales de lutte contre l’exclusion et pour l’insertion professionnelle. En 2018, il a permis de soutenir 13 projets, soit une aide de 523 000 € pour 2,7 M€ de travaux. Il est financé grâce aux ressources de la Fondation, et, pour certains projets, par la Fondation de la Française des jeux. Les collectivités peuvent contacter la délégation régionale de la Fondation. www.fondation-patrimoine.org
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).