Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
mai 2021
Transports, mobilité, voirie

Des bornes électriques accessibles à tous

Le Syndicat des énergies et de l'aménagement numérique (Syane) a structuré, en Haute-Savoie, un réseau de 150 bornes de recharge pour véhicules électriques. Par Christine Cabiron

Le réseau des 150 bornes du Syane a été constitué avec des inter-distances ­maximales de 20 kilomètres.
En Haute-Savoie, 184 communes sur 279 ont transféré la compétence « IRVE, infrastructures de recharge pour véhicules électriques » au Syndicat des énergies et de l’aménagement numérique (Syane). Objectif : créer un réseau de bornes de rechargement à l’échelle du département. « Nous avons lancé, en 2014, une étude d’opportunité des perspectives de développement de la mobilité électrique. Pour cela, nous avons adressé un courrier à l’ensemble des communes pour savoir si elles voulaient être accompagnées par le Syane », indique Gilles François, vice-président du syndicat d’énergie et maire ­d’Argonay. Plus de 40 % des communes ont donné un avis favorable. Un comité de pilotage a alors été créé afin d’élaborer un schéma de déploiement. Ce comité associe les communes, les partenaires institutionnels (Ademe, DDT), les gestionnaires de réseaux de distribution (Enedis, régies et SEM d’énergie) et des partenaires économiques. « La concertation en amont de tous les acteurs du territoire et à une large échelle est essentielle. Cela permet de trouver de la fluidité lors du déploiement du réseau, affirme le vice-­président. Il ne s’agit pas d’implanter des bornes partout mais de constituer un réseau avec des inter-distances maximales de 20 km. » La concertation a permis d’identifier les zones de recharge : centres-villes, lieux d’activités, de vie, de passage, centres commerciaux. Il a fallu ensuite définir le nombre de véhicules par point de charge (10 en Haute-Savoie). « Notre action est guidée par une volonté de cohérence territoriale. Il est important de déployer un dispositif technologique fiable dans le but de sécuriser les utilisateurs. » Aujourd’hui, le Syane compte 467 abonnés (+ 60 %) et l’énergie délivrée (330 MWh en 2019) a été multipliée par plus de 3. Ce projet représente un investissement de 2,6 M€ pour 150 bornes. Il est financé à hauteur de 50 % et à parts égales par les communes et le Syane. L’autre moitié est issue de subventions de l’Ademe. Pour acheter le matériel, le Syane a créé un groupement de commandes avec l’Isère, les Hautes-Alpes, la Drôme et ­l’Ardèche. L’installation et l’exploitation des bornes ont été confiées à SPIE dans le cadre d’un marché. « Nous voulions fonctionner en réseau afin que les abonnés puissent recharger leur véhicule dans les 5 départements avec la même carte. » En matière de tarification, il a été décidé de facturer l’énergie au KWh et non pas au temps de charge. Le service est accessible avec un badge RFID (radio-­identification), une application mobile ou une carte bancaire. Mi-2020, le contrat de gestion a été attribué à Easy Charge SAS (filiale du groupe Vinci) dans le cadre d’une délégation de service public d’une durée de huit ans.
 

Implication financière des communes

Celle-ci s’étend aux 11 départements du réseau eborn (lire ci-contre). « Notre rôle en tant que syndicat d’énergie n’est pas d’effectuer du développement commercial, indique Gilles François. C’est pourquoi nous avons délégué ce service à un opérateur privé. Et ce, pour atteindre l’équilibre financier d’ici à la fin du contrat. » En attendant, les collectivités versent à l’opérateur une subvention « assez importante, mais qui sera dégressive au fil des années ». Cette subvention vise à couvrir une partie du déficit d’exploitation, « estimé entre 400 et 700 € par an et par borne et financé pour moitié par le Syane et les communes ». La prochaine étape portera sur des évolutions technologiques. « Des constructeurs ont développé des systèmes de charge en continu alors qu’aujourd’hui il s’agit de courant alternatif. Nous allons devoir investir pour installer sur nos bornes les deux types de charge. »

Un service à la carte
Le réseau public interdépartemental de recharge électrique « eborn » est déployé en Auvergne-Rhône-Alpes et en Provence-Alpes-Côte d’azur, sur 11 départements. Il comprend 1 200 bornes de rechargement, soit 60 000 points de charge disponibles avec le Pass eborn, pour les véhicules électriques et hybrides des particuliers, des entreprises et des collectivités. Les abonnés à la carte (12 €/an) paient 0,264 € TTC/ kWh en charge accélérée et 0,370 € en charge rapide. L’abonnement à 42 €/an accorde une charge accélérée gratuite jusqu’à 250 kWh. Pour les non-abonnés, les prix varient de 0,370 à 7,8 € selon le type de charge et le mode de paiement. www.eborn.fr

Cet article a été publié dans l'édition :

n°390 - MAI 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).