Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
mai 2021
Environnement

Il veut réduire le coût du traitement des déchets

Jean-Claude Morin, maire de Coimères (1 100 habitants, Gironde), veut faire de sa commune le premier « village 100 % compost ». Par Monique Castro

Jean-Claude Morin, maire de Coimères (33). « Nous devons convaincre les néo-ruraux. Ils n'ont pas les mêmes réflexes. » 

 

« On se donne deux ans pour devenir une commune 100 % compost », annonce Jean-Claude Morin, maire de Coimères (33). Avec 243 kg d’ordures ménagères par an et par habitant, dont 73 kg de déchets compostables en moyenne pour les 85 communes du Sictom du Sud-Gironde, auquel appartient Coimères, l’élu sait qu’il a devant lui un beau challenge. Outre l’aspect écologique de la démarche, le compostage permettra d’alléger la facture de traitement des déchets. En effet, le prestataire qui assure ce service pour le Sictom a augmenté ses tarifs de 209 000 € en 2020 et de 100 000 € en 2021. À cela s’ajoute la majoration de 110 000 € de la taxe sur les activités polluantes (TGAP) et l’effondrement du cours de revente des matériaux récupérés qui, à lui seul, a représenté une baisse des recettes de 270 000 € pour 2020 ! « Bien sûr, le compostage ne fera pas baisser le coût du traitement des déchets mais permettra d’éviter des augmentations », estime Virginie Gastaud, chargée de prévention des déchets au Sictom du Sud-Gironde.
 

Sensibiliser et former

C’est elle qui a formé toute l’équipe municipale à l’« art » du compost, dans le cadre d’un partenariat « village 100 % compost » signé entre le Sictom et Coimères, le 5 février dernier. «Je leur ai appris ce qu’ils devaient mettre dans leur compost et ceux qui n’en n’avaient pas encore sont repartis avec un composteur », indique-t-elle. Pour les anciens du village, le compostage est une évidence. Mais dans cette commune en pleine explosion démographique, les plus de 60 ans ne représentent désormais que 18 % de la population. « Ce sont les néo-ruraux que nous devons convaincre : ceux qui habitaient dans l’agglomération bordelaise et qui viennent s’installer ici. Ils n’ont pas les mêmes réflexes », constate Jean-Claude Morin. Situé à 56 km de Bordeaux et au croisement des deux autoroutes, l’A 62 et l’A 65, Coimères a vu sa population passer de 625 hab. en 1998 à 1 100 aujourd’hui. En 2028, un RER la reliera à Bordeaux, ce qui facilitera encore plus l’installation des « rurbains » qui vivront à Coimères et travailleront dans l’agglomération bordelaise. La municipalité va engager un jeune stagiaire qui aura deux mois pour sensibiliser les habitants à l’utilité du compostage. « Il y a vraiment une manière de faire pour éviter qu’il y ait des mouches ou des odeurs. Il faut de la méthode, car si les gens compostent mal dès le départ, après ils ne compostent plus », souligne l’élu. Ceux qui seront intéressés pourront acheter un composteur de 0,5 m3 au Sictom, pour 10 € l’unité. Deux composteurs collectifs sont également installés. « L’un dans un petit lotissement de 16 logements sociaux. Un habitant s’est porté volontaire pour l’entretenir, c’est-à-dire pour remuer régulièrement le contenu », ajoute-t-il. L’autre conteneur, destiné à recueillir les épluchures et les restes des repas de la cantine, a été posé dans la cour de l’école. Pour motiver la population, la mairie va « demander à chaque foyer combien il pense pouvoir composter de kilos par mois. Il suffit de peser, c’est simple. Moi, par exemple, je peux composter 2,5 kg par semaine. On additionnera toutes ces intentions et ce sera notre objectif global pour la commune ! », lance Jean-Claude Morin, dans un sourire. La démarche fait des émules : Saint-Macaire, également membre du Sictom, a décidé de s’engager dans la démarche de compostage.
 

L'action en bref
Objectif : devenir le premier village du Sictom Sud-Dordogne « 100 % compost » d’ici 2023. Méthode : le Sictom du Sud-Gironde, avec lequel la commune a noué un partenariat, propose aux habitants une formation au compostage et vend des composteurs de 0,5 m3 à 10 € l’unité. « Tous au compost ! », la quinzaine du compostage de proximité, qui s’est déroulée du 27 mars au 10 avril 2021, permet de sensibiliser les habitants. La difficulté : convaincre les habitants et en particulier les néo-ruraux des bienfaits du compostage.

 

Contact 
Mairie de Coimères. Tél. 05 56 25 00 03. Sictom du Sud Gironde. Tél. 05 56 62 36 03.
Email : [email protected]

Cet article a été publié dans l'édition :

n°390 - MAI 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).