Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
mars 2020
Culture

Quand une bibliothèque intègre le « Facile à lire »

La Croix-en-Touraine (Indre-et-Loire, 2 300 habitants) a répondu à la proposition de la bibliothèque départementale qui entreprend de diffuser une offre de lecture pour tous.

 Sophie LE GALL
Illustration
La bibliothèque municipale propose un panel de livres sélectionnés par des bibliothécaires. Destinés aux personnes dys-lexiques, illettrées, allophones..., ils  sont répérables par un logo officiel et  placés dans un espace dédié.
Née en Bretagne en 2013, la démarche du «Facile à lire » (FAL), désormais nationale (lire ci-dessous), a gagné l’Indre-et-Loire en 2019. «Pour l’instant, nous travaillons sur ce dispositif avec quelques bibliothèques, sur un réseau total de 127 établissements, car nous souhaitons procéder progressivement, laisser le temps aux structures de tester cette nouvelle offre, voir si le public est au rendez-vous », précise Alice Charon, de la Direction déléguée du livre et de la lecture publique du conseil départemental d’Indre-et-Loire. Si, en théorie, le FAL vise à proposer en bibliothèque et au sein d’autres lieux de médiation une offre de lecture pour des personnes qui n’ont jamais vraiment maîtrisé l’apprentissage de la lecture ou qui ont désappris à lire, dans les faits, les ouvrages correspondants sont appréciés par un public varié : des enfants dyslexiques, des adultes en recherche, par goût personnel, de livres, justement, «faciles à lire », en passant par des personnes en phase d’apprentissage du français. 
Le dispositif prévoit que les ouvrages, sélectionnés par les bibliothécaires sur des critères d’accessibilité et de lisibilité, soient présentés dans un mobilier distinct, de face et assortis d’un logo. Cette offre doit s’accompagner d’un service de médiation dont l’objectif est de faire venir des non-lecteurs en bibliothèque. 
La bibliothèque municipale de La Croix-en-Touraine, en zone rurale, gérée par l’association Bibliochouette (450 adhérents, 13 bénévoles), est la première du département (1) à s’être lancée, fin 2019, dans l’aventure, soutenue par la bibliothèque départementale. « Sur 6 000 références au total, nous en disposons actuellement de 60 en “Facile à lire” », précise Violette Souchard, présidente de l’association. « Les livres sont facilement repérables, des ouvrages conçus pour des enfants souffrant d’un trouble du langage comme des livres que l’on pourrait retrouver dans nos rayonnages classiques mais qui correspondent aux critères du “Facile à lire”, par exemple Les mots qu’on ne me dit pas de Véronique Poulain », détaille-t-elle. 
Les personnes concernées sont-elles gênées de réclamer et d’emprunter de tels livres, se sentent-elles stigmatisées ? « Pas du tout ! », assure la responsable. « Une grande partie de ce public est dans une démarche de “lire vite”, ce sont des lecteurs pressés. Ils expriment ouvertement ce choix. Pour eux, le “Facile à lire” est un genre comme un autre », explique la présidente.  

« ll n’y a pas de sous-littérature »

La bibliothèque a gagné en quelques mois de nouveaux adhérents attirés par cette offre complémentaire. Pour Alice Charon, le FAL « correspond à une évolution de l’approche de la lecture », l’affirmation qu’il « n’y a pas de sous-littérature », avec des bibliothécaires «elles aussi engagées dans cette évolution en ayant davantage une approche “public” ». L’offre en FAL s’est bien développée avec, notamment, des maisons d’édition qui commandent des ouvrages sur-mesure à des auteurs. 
La bibliothèque renouvelle son stock d’ouvrages en FAL tous les deux mois en puisant dans les acquisitions de la bibliothèque départementale de prêt, comme pour l’ensemble des livres proposés, grâce à la convention de lecture publique signée entre la mairie et le conseil départemental d’Indre-et-Loire. « C’est important de soutenir le dynamisme de la bibliothèque, notre seul équipement ­culturel, souligne Michèle Gasnier, adjointe au maire à la culture. Nous venons d’ailleurs de financer l’acquisition d’un ordinateur portable afin que le public ait accès aux ressources numériques de la bibliothèque. »                   
(1)    https://biblacroix37.wordpress.com/ 
 

Un dispositif national
Initié en 2013 par Livre et lecture en Bretagne (établissement public de coopération culturelle) pour les bibliothèques bretonnes (1), le dispositif «Facile à lire » est soutenu par le ministère de la Culture (2), l’Association des bibliothécaires de France, l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme et la Fédération interrégionale du livre et de la lecture. Afin de le déployer, le ministère a acquis les droits du logo FAL (Facile à lire) et le met gracieusement à la disposition des collectivités et des associations pour identifier un espace de lecture. (1) https://facilealirebretagne.wordpress.com/ (2) www.culture.gouv.fr
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°377 - mars 2020
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).