Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
septembre 2021
Écoles, éducation, alimentation Ruralité

Il développe une forme de service civique en milieu rural

Thibault Renaudin, maire de Termes-d'Armagnac dans le Gers, rapproche, via l'association InSite, jeunes volontaires et porteurs de projets ruraux.

Sophie Le Gall
Illustration
Thibault Renaudin, maire de Termes-d'Armagnac (32) : " Les jeunes ont soif d'engagement. Nous apportons des ressources humaines pour favoriser le lien social. "
Thibault Renaudin ne cherche pas longtemps ses mots pour qualifier la concrétisation de son projet de service civique en milieu rural, baptisé «Erasmus rural » : «Une aventure extraordinaire ! » En effet, en un peu plus de deux ans de fonctionnement, les chiffres sont élogieux : cent jeunes se sont investis dans cinquante villages de six régions, via l’association InSite, fondée par l’élu.
Financé à parts égales par des fonds publics et privés, InSite – et son équipe de onze salariés  – propose d’accompagner «sur mesure et gratuitement » des porteurs de projets implantés dans des communes de moins de 2 500 habitants, notamment pour la recherche de financement, la communication et l’animation de projets.

L’association les met en relation avec des jeunes souhaitant s’engager, via le support du service civique. «Nos villages ont toujours été innovants et, depuis quelques années, sont redevenus attractifs, suscitant l’arrivée de nombreux néoruraux. Nous n’avons pas de mal à trouver des candidats prêts à vivre quelques mois, voire beaucoup plus, loin des villes. D’autant plus que, contrairement à une idée reçue, les jeunes ont soif d’engagement. Nous apportons ainsi des ressources humaines pour favoriser le lien social et inventer un mode de vie plus humain et plus résilient dans nos territoires », explique Thibault Renaudin.
 

Des services indemnisés par l’État


Le maire de Termes-d’Armagnac a été le premier à expérimenter sa formule en accueillant un jeune en service civique pour l’animation d’un site médiéval sur sa commune, la tour de Termes-d’Armagnac (fin du XIIIe siècle), qui offre aujourd’hui aux visiteurs, après un important chantier d’aménagement, un voyage à travers le bas Moyen Âge. «Ce poste en service civique a pu être transformé en emploi pérenne. Et depuis, d’autres services civiques organisés via InSite ont donné lieu à des créations d’emploi » dans d’autres communes, se félicite-t- il.

Les candidats qui contactent actuellement l’équipe d’InSite se voient proposer une mission (de six mois à un an) en lien avec la création d’un tiers-lieu social et touristique sous la houlette de l’équipe municipale de Brezons ­(Cantal, 189 hab.), peuvent participer à la vie d’un éco-hameau imaginé par une association du village de Plaisance (Aveyron, 216 hab.) ou encore développer des chemins de randonnée autour de la commune de Saint-Victor-et-Melvieu (Aveyron, 373 hab.).
« Le projet de chaque village est étudié en détail et nous adressons au porteur du projet, qui est souvent le maire, le profil de service civique le plus adapté », précise l’édile de Termes-d’Armagnac.
 

Des jeunes au coeur d'un " Erasmus rural "

L’association InSite, qui a un agrément délivré par l’Agence du service civique, organise l’arrivée du jeune sur place. La commune accueillante est sollicitée pour faciliter son hébergement, car, à la différence de la plupart des missions de service civique, le jeune s’installe en immersion sur le territoire où il mène sa mission, d’où l’expression d’« Erasmus rural ». Les services civiques InSite sont indemnisés par l’État (environ 473 euros net par mois), comme tout service civique.

L’association favorise l’organisation en réseau des porteurs de projets dans un objectif de partage d’expériences. Déjà active dans six régions, en particulier dans le sud de la France, l’équipe d’InSite entend étendre son réseau sur l’ensemble du territoire français et engage toute commune porteuse d’un projet à la contacter.

L'action en bref
L’objectif : un double objectif d’aide à la conduite de projet et d’installation, le temps d’une mission, de jeunes dans les villages.
Les moyens : la présence des volontaires est financée grâce à l’indemnisation versée par l’Agence du service civique.
Le résultat : en deux ans, cent jeunes se sont investis dans cinquante villages répartis dans six régions.
En savoir + :
www.insite-france.org. Contact InSite : Olivier Denat, animateur du réseau. 06 44 22 76 94.
• Agence du service civique : www.service-civique.gouv.fr

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°393 - Septembre 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).